Emile Bravo à l’honneur en BD

Aux côtés du président François Busnel, La Foire du livre de Brive reçoit pour la première fois un grand invité pour la bande dessinée. La présence d’Emile Bravo, père adoptif de Spirou, participera à coup sûr au rayonnement de la bande dessinée à Brive.

Le mot de Bulles de papier, librairie spécialisée bande dessinée :
« Pour la 40e Foire du livre de Brive, Émile Bravo revient en terre corrézienne pour la seconde fois en dix ans ! Après nous avoir fait découvrir la révolution russe pendant la Première Guerre mondiale au travers d’un style décalé et cinglant avec Aleksis Strogonov, puis Une épatante aventure de Jules dans la peau d’un ado explorateur qui apprendra à ces dépens la loi de la relativité, il revisite les contes de notre enfance mélangeant princesses, nains et ours dans la même histoire sous forme d’album jeunesse.

Avec Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill, Émile Bravo nous parle du deuil d’un parent qui va imaginer la personne dont il n’a pas de souvenir.
A Brive en 2013 pour nous présenter son Spirou,
Le journal d’un ingénu, Emile Bravo a depuis fait 4 autres albums autour de Spirou intitulés L’Espoir malgré tout dont le dernier est sorti en mai 2022. »

Pour Riad Sattouf, « Le Spirou d’Emile Bravo est un chef d’œuvre. « 

Bio express :
spirouBercé par la lecture de tout le panthéon franco-belge (Spirou, Tintin, Astérix, Lucky Luke…), Émile Bravo se lance avec passion dans la bande dessinée. Avec son grand complice Jean Regnaud, il écrit des récits humoristiques au début des années 1990 (Ivoire, Magic Strip). Puis c’est en solo qu’il crée la série Une épatante aventure de Jules pour le magazine Okapi. Héros intergénérationnel héritier de prestigieux aînés tels Tintin ou Spirou, Jules reçoit le prestigieux Prix René-Goscinny en 2002. Six tomes de ses aventures seront publiés chez Dargaud entre 1999 et 2011.
Parallèlement à toutes ces parutions, Émile Bravo signe de très nombreuses illustrations pour la presse (Astrapi, Le journal Spirou, Je Bouquine…) ainsi que pour des romans.

En 2008, Émile Bravo crée un événement éditorial majeur avec la sortie du Journal d’un ingénu chez Dupuis. Cette aventure contant les jeunes années de Spirou à l’aube de la Seconde Guerre mondiale séduit aussitôt grand public et critiques.
L’album reçoit une pluie de récompenses : Prix des libraires de bande dessinée, Grand Prix RTL, Prix Diagonale, Prix Essentiel à Angoulême, Prix Saint-Michel, Prix Peng ! de la meilleure BD européenne…

Fort de ce succès et passionné par le sujet, Émile Bravo décide de donner une suite à ce qui ne devait être qu’un one shot. C’est sur plus de 300 pages, prévues pour quatre albums, qu’Émile décide ainsi de raconter les aventures de Spirou sous l’Occupation nazie en Belgique dans L’Espoir malgré tout. Il écrit le déroulé de l’histoire d’un seul trait afin d’en maîtriser toutes les articulations, dessin comme scénario.

Crédit photo : Chloe Vollmer-Lo